• Accueil : Actus
  • Espace Réservé

    Produit

    Actus

    23/10/2012

    ERDF constate la baisse des raccordements pour les énergies renouvelables


    Selon ErdF, les raccordements d'installations de production d'électricité d'origine renouvelable poursuivent leur recul.

    Le Syndicat des Energies Renouvelables fait état de données fournies par ERDF sur la baisse de la production d'électricité d'origine renouvelable sur les trois premiers trimestres de 2012.

    Sur les neuf premiers mois de 2012, moins de 500 MW éoliens terrestres ont été raccordés au réseau, un rythme très insuffisant pour atteindre les objectifs 2020 (19 000 MW, soit 1 400 MW par an). La puissance installée, fin septembre,  recule de 46 % par rapport à la même période 2010 et de 33 % par rapport à 2011.

    Avec 134 MW installés au troisième trimestre, le photovoltaïque recule de 47% par rapport au deuxième trimestre 2012.

     Cette chute sensible du développement du parc s’explique par la complexité des démarches administratives redondantes qui allongent artificiellement la réalisation des projets et par la multiplication des recours contre les projets. Le fiscalité a été  modifiée et  les difficultés de raccordement n'ont pas été réglées (augmentation des coûts et des délais).

    Les professionnels de l'éolien du SER réclament une simplification des procédures "superfétatoires et redondantes", des mesures pour limiter les recours abusifs,une amélioration de l’équilibre économique des projets et des coûts équitables pour les producteurs. Par ailleurs, la fragilité du cadre économique de la filière éolienne, née du recours déposé devant le Conseil d’Etat par des opposants, risque d’aggraver la situation. Le SER attend avec impatience une sécurisation du tarif actuel.

     Pour le photovoltaïque la décroissance s'explique par l’épuisement des portefeuilles de projets engagés avant le moratoire de l’hiver 2010-201. Les délais inhérents à la mise en place des appels d’offres expliquent une partie des retards. Les premiers appels d'offres, annoncés en juillet, ne généreront de chiffres d’affaires qu’en 2013. Enfin, la dégressivité  trop rapide du tarif d’achat pour les installations domestiques et professionnelles de 0 à 100 kW est une autre explication.

    Les professionnels de SER SOLER demandent la mise en œuvre, le plus rapidement possible, du nouvel arrêté tarifaire relevé et de sa bonification en fonction de l’origine européenne des panneaux. Ils attendent "avec impatience" la publication des résultats des appels d’offres simplifiés dont la 3e et la 4e tranches devraient déjà être annoncées.

    Source : Enviscope.com

     

    Produit