20/09/2012

Hollande dévoile les grandes lignes de sa "transition énergétique"


A l'issue de la Conférence environnementale, le Premier ministre Jean marc Ayrault aura pour mission de présenter une feuille de route, en s'engageant sur "des priorités, des moyens et un calendrier." Le président français prend donc l'engagement de conduire la France vers la transition énergétique en se basant sur "l'efficacité énergique d'une part, et la priorité donnée aux énergies renouvelables d'autre part."


"La rénovation thermique des logements sera l'une des grandes priorités de mon quinquennat"

François Hollande a rappelé dans son discours que "les ménages les plus défavorisés sont ceux aussi qui vivent dans les 4 millions de logements qui sont les plus consommateurs, ce qu'on appelle « les passoires thermiques » et qui dépensent donc le plus dans un budget déjà restreint, pour se chauffer."

L'objectif affiché par le gouvernement est donc de mettre "aux normes énergétiques un million de logements par an", en se focalisant sur 4 millions de logements anciens qui sont les plus mal isolés. Aussi, 75% du parc incriminé devrait faire appel au marché de la rénovation thermique, constitué "de petits chantiers" (...) il s'agit d'emplois non délocalisables et qui devraient se compter en dizaines de milliers."

Afin d'atteindre cet objectif, il est prévu notamment un doublement des plafonds du Livret A et du Livret de Développement Durable. D'autres mécanismes seront également mis en œuvre. Les revenus issus de la mise aux enchères des quotas d'émissions de CO2 iront vers "des propriétaires les plus modestes". De plus, le crédit d'impôt développement durable et le prêt à taux zéro seront "spécialisés dans les rénovations lourdes".

Le Président veut aussi diversifier les sources de production et d'approvisionnement

Ainsi, "la part du nucléaire, dans la production de l'électricité, sera ramenée de 75% à 50% à l'horizon 2025", tout en "garantissant la sûreté maximale des installations et en poursuivant la modernisation de l'industrie nucléaire." Et concernant le cas spécifique de la centrale de Fessenheim, il a été confirmé que la plus ancienne centrale du parc nucléaire français, "sera fermée à la fin de l'année 2016" pour en faire au final "un exemple de démantèlement réussi".

Concernant les énergies renouvelables, le Président socialiste a "regretté le retard pris par la France dans ce domaine", chiffres à l'appui : "les capacités de production d'énergie éolienne installées en 2011 ont régressé de 20% par rapport à 2010. Celles de la filière photovoltaïque sont 25 fois moindres que nos capacités hydroélectriques. Dopé par un prix d'achat au départ très avantageux, le secteur photovoltaïque a perdu 10 000, je dis bien 10 000 emplois en 2010-2011 après la volte-face tarifaire du gouvernement précédent. Le développement de la biomasse marque le pas, alors qu'elle pourrait représenter près de 50% de notre production d'énergie renouvelable. Il est donc urgent d'engager une véritable politique du renouvelable en France."

Il a par ailleurs demandé au premier ministre, Jean marc Ayrault de lancer avant la fin 2012 de nouveaux appels d'offre pour l'éolien en mer et pour le photovoltaïque sur les grandes installations.

Les conclusions tirées des débats sur la transition énergétique (Tarification progressive de l'énergie, plan de rénovation thermique des logements, mesure de relance des filières éoliennes photovoltaïques, mise en place de la Banque d'investissement et autres choix) figureront enfin dans une loi de programmation sur la transition énergétique qui sera déposée devant le Parlement à la fin du premier semestre 2013.

Source et article complet : Enerzine.com

Actus...

Débat sur l'énergie : la gouvernance et le calendrier seront arrêtés le 13 décembre

30/11/2012

Le débat national sur l'énergie entre dans sa phase préparatoire avec la première réunion du Conseil national du débat. Cette vaste consultation devrait aboutir à la définition d'une trajectoire énergétique de la France, à l'horizon 2020 et 2050.

>> Lire la suite

innovation(s)

M&R Energies est un bureau d'ingénierie spécialisé dans le photovoltaïque proposant des solutions intégrant la production et l'auto-consommation d'énergie via des centrales solaires dédiées au...

>> Lire la suite